Un livre pour les amateurs de musique ?

Bonjour,
 
Je suis Sérésienne et viens de publier un roman « La sonate oubliée » aux Éditions Préludes qui a déjà beaucoup de succès et de bonnes critiques en France. Ce roman se déroule à la fois à Seraing, en pleins travaux de restructuration ainsi qu’à Venise au XVIIIème siècle. L’intrigue qui réunit ces deux villes est la musique.
 
C’est une grande chance pour moi d’avoir été publiée par cette édition inaugurée pour fêter les 60 ans du Livre de Poche.
 
Je m’adresse à vous parce que je sais que vous faites beaucoup de choses pour promouvoir la culture et j’aimerais que mon livre soit plus connu en Wallonie. Cela me semble plus compliqué de toucher les gens ici qu’en France où une attachée de presse s’en occupe. Or, j’ai à cœur de faire connaître Seraing qui est ma ville natale, celle où j’ai grandi, où mon père a vécu comme métallurgiste.
 
Je vous joins le résumé du roman en quatrième de couverture :
 
À 17 ans, Lionella, d’origine italienne, ne vit que pour le violoncelle, ce qui la distingue des autres adolescents de Seraing, la ville où elle habite en Belgique. Elle peine toutefois à trouver le morceau qui la démarquerait au prochain grand concours Arpèges. Jusqu’au jour où son meilleur ami lui apporte un coffret en métal, déniché dans une brocante. Lionella y découvre un journal intime, une médaille coupée et… une partition pour violoncelle qui ressemble étrangement à une sonate de Vivaldi. Elle plonge alors dans le destin d’Ada, jeune orpheline du XVIIIe siècle, pensionnaire de l’Ospedale della Pietà, à Venise, dans lequel « le prêtre roux », Antonio Vivaldi, enseignait la musique à des âmes dévouées.

Entremêlant les époques avec brio, ce premier roman vibrant nous fait voyager à travers la Sérénissime, rencontrer l’un des plus grands compositeurs de musique baroque, et rend un hommage poignant à ces orphelines musiciennes, virtuoses et très réputées au XVIIIe siècle, enfermées pour toujours dans l’anonymat.

Une réflexion au sujet de « Un livre pour les amateurs de musique ? »

  1. Virtual Private Servers

    Il s’agit tout simplement, comme son nom l’indique, d’un gigantesque historique du hip hop americain en bande dessinee, depuis ses origines en plein coeur du Bronx. Comme on peut le noter d’apres la couverture, la periode s’etend, pour ce premier tome, de 1970 a 1981, mais les suivants ne couvrent qu’une annee a la fois.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *