Trois décorés à l’Harmonie Saint-Joseph

La Royale Harmonie St-Joseph de Hombourg vient de donner ses deux concerts annuels. La phalange plombimontoise a mis à l’honneur trois membres.
Forte de 55 musiciens sur scène, jusqu’à 70 avec l’orchestre des jeunes, la Royale Harmonie St-Joseph Hombourg, vient d’offrir à la population plombimontoise ses 2 concerts annuels.
Sous la direction de Jonathan Bernard, la phalange a proposé des extraits très variés allant du classique, Roméo et Juliette de Prokofiev, à la variété, Fairytale chanson Eurovision Norvège 2009 avec les… « Joup’s Singers », en passant par Simon & Garfunkel, Star Wars, Madagascar… Le tout entrecoupé par une mini-aubade, dirigée par Virginie Foguenne et François Hagelstein, des musiciens en herbe : Noémie Barbay, Anaïs Fassotte, Lise Frisschen, Angèle Gietz, Pauline Hausmann, Laura Zeevart, Eva Mannens, Athéna Duwiquet, Clémence Belboom, Thibaut Herwats, Léo Frisschen, Eline Brandt et Rémi Frisschen.
Une manifestation culturelle qui a permis aussi de mettre à l’honneur trois « anciens » de l’Harmonie St-Joseph.
C’est ainsi que, pour 25 ans de présence, Stéphanie Locht a reçu la médaille d’argent de l’APSAM par M. Detiège. Sax alto/ténor, Stéphanie Locht fait un travail phénoménal dans l’ombre. Au carnaval, on l’appelle « Mme charrette » car, outre de s’être arrangée d’avoir une charrette que beaucoup d’harmonies envient, elle la charge, fait le plein, l’amène et l’entretient. Et il y a 2 ans, elle a repris la responsabilité des costumes.
Il y a une dizaine d’années, elle a peint le local, et voici peu, Nathalie Mannens, l’autre décorée, ayant lancé qu’il n’est plus aux couleurs actuelles de répondre : « Pas de problème, je vais repeindre tout ça, mais quand même pas avant le concert ».
C’est d’ailleurs encore elle, qui prépare les films pour illustrer les concerts. Bref, une « acharnée à 150 % ».
Pour 35 ans de présence, c’est la médaille d’or de l’APSAM qu’a reçu Nathalie Mannens qui a d’abord été membre à l’harmonie de Plombières, avant de rejoindre la St-Joseph comme clarinettiste. Relativement discrète et très disciplinée, elle a donné le virus de musicienne à ses filles. Nathalie Mannens fut aussi membre du comité pendant plusieurs années et elle continue d’ailleurs toujours à être très active lors des préparations de toutes les activités de la St-Joseph, comme le souper moules, où elle est une des chevilles ouvrières principales à la cuisine…
Enfin, s’il n’a pas reçu de médaille, Lucien Locht, ancien baryton, devenu fidèle accompagnateur derrière le drapeau, a été honoré pour 70 ans à la St-Joseph. Félicitations.

(Un article de L’Avenir-Le Jour du jeudi 26 janvier 2017)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.