MORESNET : 1 Concert, 2 Invités, 3 Communautés

Le samedi 6 mai à 19h30, en la salle « Le Viaduc », la Royale Harmonie de Moresnet vous invite à embarquer pour un voyage en belgitude. Avec « Belgium : 3 communautés en fanfare », nous partirons à la découverte de 3 sociétés issues de notre paysage musical.

En chemin, vous aurez l’occasion d’apprécier le répertoire de notre société, la « Royale Harmonie de Moresnet », mais également de sillonner la frontière orientale de notre pays en découvrant la « Königliche Musikgesellschaft Edelweiss » originaire de Crombach près de St. Vith. Enfin, la « Fanfare De Gouden Lier » provenant de Flandres, et de Beerzel en particulier, complétera l’offre musicale variée autour d’un programme de qualité !

Du hautbois au tuba, de la flûte traversière au trombone, en passant par le saxophone et le cor, ce sont plus de 100 musiciens qui se produiront sous la baguette de Yannick Plumacher, Erni Gangolf et Pascal Ots !

Grâce à la magie de la musique, ne manquez pas ce voyage linguistique étonnant et totalement gratuit !

Informations complémentaires : 087/89.03.87 (M. Colin, président) – site

 

Concert de l’Harmonie Royale Saint-Martin des Fourons

L’Harmonie Royale « Saint-Martin » des Fourons vous invite à participer à son

« Concert Annuel de Printemps »

qu’elle organise le samedi  25 mars  à  20 heures  en la Salle de l’Harmonie.

Avec, au programme :

  •        Le grand classique Disney  « La Belle au Bois Dormant » ;
  •        Marie-Noëlle KURVERS, à la clarinette, dans « Aphrodite » ;
  •        Marjorie HOUBBEN, au chant, dans une mélodie parisienne ;
  •        Les grands airs des « Golden Sixties » ;
  •        Les plus grands succès de  Stromae et de Michel Sardou !

Et bien d’autres choses encore … Bref, rien que du bon !

Le prix d’entrée est fixé à 8 €.  Nous vous rappelons qu’il s’agit du seul concert pour lequel il n’y a pas de places numérotées.  L’ouverture des portes aura lieu à 19 heures.

12 membres recevront diverses décorations de l’APSAM !

Jean-Noël, 31 ans, veut remettre l’accordéon au goût du jour

Le président de la Royale Amicale des Accordéonistes Dolhaintois nous a raconté les préjugés dont souffre son instrument de prédilection. Il propose un concert où les classiques de l’accordéon se mêleront à des musiques plus actuelles.

L’accordéon ne connaissant plus son « heure de gloire », explique ce jeune homme de 31 ans, il faut sans cesse trouver de « nouvelles astuces » pour que cette société « certes atypique, mais intéressante culturellement » puisse continuer à vivre.

60 ans d’histoire

La Royale Amicale des Accordéonistes Dolhaintois a été créée en 1956 par Joseph de Jardin. À l’origine, ce professeur d’accordéon avait rassemblé ses étudiants pour donner un seul concert. 60 ans après, l’histoire se poursuit sans son initiateur, décédé il y a 10 ans. Jean-Noël, qui a rejoint l’amicale à l’âge de 12 ans, en a repris la présidence il y a deux ans.

La société compte actuellement 20, 25 musiciens, de 22 à plus de 80 ans. Seuls 8 d’entre eux ont moins de 40 ans. « Avant on tournait autour d’une quarantaine de musiciens », se souvient Jean-Noël.

L’accordéon, c’est plus que le valse musette

La Royale Amicale des Accordéonistes Dolhaintois a de plus en plus de mal à exister, en dépit de son affiliation à l’APSAM, l’Association pour le Promotion des Sociétés d’Art Musical, qui regroupe ce type de sociétés musicales amateur dans la province de Liège.

Jean-Marie Xhonneux, président de APSAM, regrette que l’accordéon soit victime de son image vieillotte : « C’est un instrument qui subit des préjugés parce qu’on le relègue au musette, ou on considère que c’est dépassé. La moyenne d’âge des musiciens étant élevée, ces ensembles disparaissent naturellement. Il n’y a pas assez de jeunes qui ont envie de s’investir là-dedans. »

La Royale Amicale des Accordéonistes Dolhaintois survit malgré les difficultés

La mort de Joseph de Jardin, le fondateur de la Royale Amicale des Accordéonistes Dolhaintois fut évidemment un coup dur. Ce passionné de musique a dirigé l’amicale pendant 50 ans. Il écrivait lui-même les arrangements spécifiquement pour les accordéonistes. Une compétence qui se fait de plus en plus rare, estime Jean-Noël. « C’est un travail de fourmi. Il faut avoir l’envie et les capacités », explique-t-il. Aujourd’hui, il commande généralement les partitions sur internet.

Si la Royale Amicale des Accordéonistes a tendance à décliner, c’est aussi pour des raisons économiques, affirme Jean-Noël. La société n’a pas beaucoup de frais, mais il faut bien les payer, explique le président qui cite pêle-mêle : le paiement de droits à la SABAM, le déplacement du matériel pour les concerts, l’achat de partition, l’affiliation à l’APSAM…

« Je pense que c’est aussi le cas des autres sociétés musicales, des harmonies, des fanfares qui sont dans des contextes de plus en plus difficiles », juge le président de l’amicale. « Les sociétés ont toujours plus de difficulté à faire rentrer de l’argent dans les caisses », poursuit-il. Jean-Noël évoque le cas d’une troupe d’accordéonistes de Malmedy qui a disparu.

Si des sociétés musicales ont disparu, ce type d’activité retrouve un certain attrait

Le président de l’APSAM regrette la disparition d’une quinzaine de sociétés musicales ces quinze dernières années. Mais il ne pense pas que la cause soit économique. Elle serait plutôt liée à « une baisse générale de la pratique instrumentale en amateur dans les années 80, 90 », dont la raison est « complexe ». Il évoque la « multiplication des activités de loisirs », au détriment de la musique. De plus, les médias n’attachent plus beaucoup d’importance à ces pratiques culturelles, estime-t-il, alors qu’il y a une quarantaine d’année, « il y avait systématiquement un compte rendu dans le journal local avec un petite critique du concert ».

Néanmoins, les sociétés musicales (fanfares, harmonies, ensembles et orchestres…) semblent retrouver du dynamisme ces dernières années. « Il y a peut-être une prise de conscience, les gens cherchent à retrouver une pratique collective, une convivialité et ne pas rester seul devant internet », note le président de l’APSAM.

Jean-Marie Xhonneux évoque le cas d’un ensemble de mandolines, confronté aux mêmes problèmes que la Royale Amicale des Accordéonistes Dolhaintois. « Ils ont trouvé la parade en organisant des concerts avec d’autres musiciens, comme des ensemble vocaux », explique-t-il. Pour attirer un nouveau public, Jean-Noël et sa troupe tentent aussi de nouvelles choses, en jouant notamment des musiques plus modernes : du disco, du rock ou de la pop.

2 décorations de l’APSAM et 3 médailles de l’Académie

De g. à dr.: Sandrina Renkens, Lionel Vandenhove, Myriam Renkens, Gaëlle Renkens, Benoît Houbiers et Marie Houbiers (photo: Paula)

Ce samedi a eu lieu le concert de l’Harmonie Sainte-Geneviève, sous la direction de Raphael Macaluso.
Cinq musiciens de l’harmonie rémersdaeloise ont été mis à l’honneur à cette occasion.
Plus d’informations en suivant ce lien.

La série de concours Jeunes solistes est sur les rails pour 2017.

Concours  » Jeunes solistes en province de Liège « 

(éliminatoires du Concours SONATINA 2017)

Dimanche 12 mars 2017 – Conservatoire de Verviers

« La série de concours Jeunes solistes est sur les rails pour 2017. Ce dimanche 12 mars dès 14 h 30, venez encourager de jeunes musiciens prometteurs qui se lancent dans les éliminatoires provinciales organisées par votre Fédération au Conservatoire de Verviers, rue Chapuis 6. Entrée gratuite ! »

PROGRAMME

Niveau  » Sonatine «  : 14 h 30

LIMET Antoine, trompette                    Concertino n° 20 de Julien Porret
SERVATY Coline, flûte                         Romanze from Fantasy Pieces op. 2 de Carl Nielsen

Niveau  » Sonate «  : 14 h 55

GEUZAINE Romane, flûte                    Sonatina de Manuel Oltra

KUYPERS Bénédicte, flûte                   Notturno op. 133 de Salomon Jadassohn
LUTTERBACH Jan, trombone              Prélude et divertissement de Richard Phillips
Cortège de Pierre Max Dubois

VEITHEN Nicolas, tuba basse               Suite Syncopation (three blues Movements) de Tony Cliff

Niveau  » Concerto  » : 16 h 05

GABRIEL Elodie, saxophone alto          Saxflight d’Alain Crepin

Proclamation des résultats vers 16 h 45.

Stage d’Orchestre d’Harmonie

Depuis deux ans, dans le cadre du festival Le Printemps du Conservatoire, le Conservatoire Royal de Musique de Liège et l’APSAM, Fédération Musicale regroupant des sociétés musicales de type amateur de la Province de Liège et Communes limitrophes, organisent une session d’orchestre d’harmonie ouverte aux musiciens amateurs ou élèves d’académies que le domaine passionne.

Vous jouez d’un bois, d’un cuivre, ou vous êtes percussionniste ; vous êtes élèves en transition ou qualification dans une académie de musique, ou musicien amateur de haut niveau… Alors rejoignez-nous ! La participation à ce stage est gratuite.

Au programme cette année, des compositions originales de Philip Sparke, John Mackey, une pièce inédite du jeune compositeur français Hugo Gonzales-Pioli, et une ouverture de Nikolai Rimsky-Korsakov transcrite par José Schyns.

Quand ?

Répétitions :

• Mardi 18/4 19.00-21.30 Tutti

• Mercredi 19/4 17.00-1900 Partielle Percussions ; 19.00-21.00 Partielle Bois

• Jeudi 20/4 17.00-19.00 Partielle Cuivres

• Lundi 24/4 19.00-21.30 Tutti

• Mercredi 26/4 19.00-21.30 Tutti

• Dimanche 30/4 10.30-12.30 Tutti

• Mardi 2/5 19.00-21.30 Tutti Générale

Concert :

• Mercredi 3/5 à 19.30 Concert dans le cadre du Printemps du Conservatoire

Où ?

Répétitions au Conservatoire Royal de Liège (Rue Forgeur 14, 4000 Liège, local A006) Concert au Théâtre de Liège (Place du XX Août, 4000 Liège)

Qui ?

Les étudiants du CRLg, les élèves des classes de vents et percussions des académies des Province de Liège et Luxembourg, les musiciens amateurs passionnés ayant terminé leurs études en académie…

Inscriptions et Infos : olivier.haas@skynet.be – 0475/81.21.18