Archives pour la catégorie Vie de nos sociétés

Un festival de chœurs d’hommes

capture-decran-2016-09-21-a-08-13-04

La Royale Malmédienne est le nom d’une formation vocale 100 % masculine. Dans la région de Malmedy on connaît bien cette chorale qui se produit un peu partout, passant d’un répertoire classique à des morceaux plus contemporains. Cette année, la Royale Malmédienne fête ses 150 ans.

À l’occasion de cet anniversaire plusieurs événements sont orga- nisés dont, en point d’orgue, le Festival Européen des Choeurs d’Hommes. Celui-ci se tiendra ce samedi 24 septembre dans 4 lieux emblématiques de Malmedy : le Malmundarium, la cha- pelle des Capucins, l’église pro- testante et la cathédrale. 10 chorales masculines s’y produiront dont deux françaises ; les Chantres d’Ain et les Voix de l’Est ; une italienne ; la Martinella ; une suisse ; les Artilleurs de la Glâne et une écossaise ; Linlightgow RFC Male Voice Choir. Les 5 autres formations sont issues de la région de Malmedy, Recht, Stavelot, Eupen et Liège.

L’accès à tous ces concerts sera totalement gratuit pour les spectateurs. En parallèle à ce festival d’un jour, une exposition retraçant 150 ans de chant chorale sera visible jusqu’à la mi-novembre au Malmundarium sous le nom “Au Chœur de l’histoire”.

Plus d’infos sur www.malmedienne.be

(LA MEUSE VERVIERS du 21 septembre 2016)

Un nouveau président à l’Écho de la Warche

capture-decran-2016-09-18-a-16-12-58

Steve Metzmacher a accepté de devenir le nouveau président de l’Echo de la Warche.
Il parle de ses motivations et projets.
« La fanfare me tient à cœur », précise Steve Metzmacher qui est le nouveau président de l’Écho. « J’y ai rencontré Corinne Gavage mon épouse lorsque nous y étions tous les deux musiciens, elle au saxophone et moi au tuba ». Marié, papa de Lise et de Henri, vétérinaire, Steve doit poser des choix familiaux et professionnels et il fait une pause musicale.
« Lorsque Rolf Heiners, le trésorier et le vice-président de la société est venu me proposer la présidence, j’ai réfléchi quelques jours puis j’ai décidé, avec le soutien de mon épouse, de franchir le pas. J’ai également repris le tuba car j’apprécie beaucoup l’ambiance de la fanfare, le fait de promouvoir la culture et de favoriser les échanges entre les générations. Je souhaite que la société continue à bien se porter, je voudrais favoriser l’évolution musicale des jeunes et faire en sorte qu’elle se passe en symbiose avec nos musiciens les plus expérimentés. En tant que président, garder le cap et de la rigueur dans le travail, monter en puissance dans les morceaux à présenter au public comptent parmi mes objectifs. Pour moi, la vie associative est un projet qui va au-delà de la musique, c’est un ciment entre les personnes. »
Avec un comité de 13 membres composé d’une moitié de jeunes très motivés, le président est bien entouré. « Le comité est en adéquation avec la fanfare. Anne Delhasse, qui a été la in présidente de l’Echo reste très disponible et très dévouée. Elle m’a transmis le témoin dans d’excellentes conditions. Je peux commencer de manière sereine et je me réjouis de vivre notre prochain rendez-vous avec les Malmédiens, notre concert qui aura lieu le 19 novembre à la salle de la Fraternité. »

D.N. (Journal « L’Avenir »)