Archives de catégorie : Vie de nos sociétés

Nouveau CD du Cercle royal des Mandolinistes de Malmedy

En cet automne 2018, Le Cercle royal des Mandolinistes enregistrera son second CD dans le réputé studio malmédien : Daft Recording Studios.

Pour le financer, nous recherchons des souscripteurs et des sponsors. Les frais inhérents à cette belle aventure musicale et humaine est de 9 000 euros. Chacun peut, selon ses moyens et ses envies, apporter son soutien à ce projet.

Différents choix se présentent à vous si vous acceptez de nous apporter votre soutien (voir document ci-dessous) et parmi eux, certains s’agrémentent d’un concert privé à votre profit.

En 2022, le Cercle royal des Mandolinistes de Malmedy célébrera le 100e anniversaire de sa création. Aujourd’hui, il figure parmi les dix derniers orchestres de mandolines en Belgique et est l’un des plus actifs. Fort d’une vingtaine de musiciens, placés sous la baguette de Marc Legros, le CRMM se produit régulièrement tant dans la région qu’au niveau national et international : Echternach (L), Nancy (F), Liège, Stein (PB), Malmedy, Reinhardstein, Nassogne… Début octobre 2018, le CRMM a été maintenu, démontrant ses qualités musicales, en « Division Excellence » par l’Association pour la Promotion des Sociétés d’Art Musical.

Ce nouveau CD, intitulé « Le temps d’un voyage, 14 nuances de mandoline », permettra d’accroître notre réputation et nous serions heureux que vous y contribuiez par votre parrainage.

Composé de 14 titres, son répertoire sera varié. Il mènera l’auditeur dans un voyage à travers les continents dans des ambiances sud-américaines, asiatiques, européennes, irlandaises, classiques, rock… avec des œuvres signées Claude François, Sibelius, Bernstein, Queen, Brassens, Gjeilo…

PS : Vous pouvez aussi nous soutenir en partageant cette information (lettre et affiche) auprès de vos amis et connaissances, susceptibles d’être intéressés par notre projet et de nous découvrir.

Détails pratiques :

Documents en haute résolution disponibles sur Google Drive : https://drive.google.com/open?id=17BhcV8mjnHOHNKhb_aaKu_gtdSEm5fZD

Mail concernant uniquement le CD : crmm@scarlet.be

www.mandoline.be

Les mandolinistes de Malmedy en concert à Nancy


Photo
Dominique Coune :
les deux orchestres réunis

Dans la foulée de la visite du bourgmestre de Liège, Willy Demeyer, le Cercle royal des Mandolinistes de Malmedy ont rejoint, ce dimanche 10 décembre, la ville française de Nancy, bravant les turbulences neigeuses rencontrées au fil du voyage matinal.

Profitant des festivités de la St-Nicolas, le premier est venu en terre lorraine consolider les amitiés liant la cité liégeoise à Nancy. Les musiciens, quant à eux, ont rejoint l’ensemble local « A cordes et à Cris », orchestre de mandolines également avec lequel une relation musicale et humaine s’est établie depuis quelques années. Ce dimanche, c’était en effet la troisième retrouvaille en concert, pour cette seule année 2017, des musiciens belges et français.

les deux chefs (photo Dominique Coune)
Eric Jeanmichel et Marc Legros

Sur scène, dirigés par leurs chefs respectifs, Eric Jeanmichel (Nancy) et Marc Legros (Malmedy), les musiciens se sont produit tour à tour dans quelques morceaux de leurs répertoires. Avant de se rassembler en un grand orchestre pour partager ensemble, face à un public bien fourni, leur plaisir des retrouvailles et de la musique. Enthousiastes et dynamiques, les deux ensembles de mandolines (renforcés par des guitares, percussions, contrebasse, flûte, harpe et viole) ont emporté le public  nancéien dans un beau voyage musical, varié et rythmé.

les deux présidentes (photo Dominique Coune) :
à gauche, VéroniqueWintgens (CRMM),
à droite Rose L’huillier (ACAC)

D’ores et déjà, le Cercle royal des Mandolinistes de Malmedy, présidé par Véronique Wingtens, donne rendez-vous aux amateurs de mandolines et à ceux qui ont envie de découvrir un instrument délicat, pouvant servir bien des styles musicaux, le dimanche 7 janvier à 16 heures. Ce jour-là, le CRMM se produira, dans le cadre de son concert annuel en ses terres natales, en la salle de la Fraternité à Malmedy.

Renseignements : www.mandoline.be

Trois décorés à l’Harmonie Saint-Joseph

La Royale Harmonie St-Joseph de Hombourg vient de donner ses deux concerts annuels. La phalange plombimontoise a mis à l’honneur trois membres.
Forte de 55 musiciens sur scène, jusqu’à 70 avec l’orchestre des jeunes, la Royale Harmonie St-Joseph Hombourg, vient d’offrir à la population plombimontoise ses 2 concerts annuels.
Sous la direction de Jonathan Bernard, la phalange a proposé des extraits très variés allant du classique, Roméo et Juliette de Prokofiev, à la variété, Fairytale chanson Eurovision Norvège 2009 avec les… « Joup’s Singers », en passant par Simon & Garfunkel, Star Wars, Madagascar… Le tout entrecoupé par une mini-aubade, dirigée par Virginie Foguenne et François Hagelstein, des musiciens en herbe : Noémie Barbay, Anaïs Fassotte, Lise Frisschen, Angèle Gietz, Pauline Hausmann, Laura Zeevart, Eva Mannens, Athéna Duwiquet, Clémence Belboom, Thibaut Herwats, Léo Frisschen, Eline Brandt et Rémi Frisschen.
Une manifestation culturelle qui a permis aussi de mettre à l’honneur trois « anciens » de l’Harmonie St-Joseph.
C’est ainsi que, pour 25 ans de présence, Stéphanie Locht a reçu la médaille d’argent de l’APSAM par M. Detiège. Sax alto/ténor, Stéphanie Locht fait un travail phénoménal dans l’ombre. Au carnaval, on l’appelle « Mme charrette » car, outre de s’être arrangée d’avoir une charrette que beaucoup d’harmonies envient, elle la charge, fait le plein, l’amène et l’entretient. Et il y a 2 ans, elle a repris la responsabilité des costumes.
Il y a une dizaine d’années, elle a peint le local, et voici peu, Nathalie Mannens, l’autre décorée, ayant lancé qu’il n’est plus aux couleurs actuelles de répondre : « Pas de problème, je vais repeindre tout ça, mais quand même pas avant le concert ».
C’est d’ailleurs encore elle, qui prépare les films pour illustrer les concerts. Bref, une « acharnée à 150 % ».
Pour 35 ans de présence, c’est la médaille d’or de l’APSAM qu’a reçu Nathalie Mannens qui a d’abord été membre à l’harmonie de Plombières, avant de rejoindre la St-Joseph comme clarinettiste. Relativement discrète et très disciplinée, elle a donné le virus de musicienne à ses filles. Nathalie Mannens fut aussi membre du comité pendant plusieurs années et elle continue d’ailleurs toujours à être très active lors des préparations de toutes les activités de la St-Joseph, comme le souper moules, où elle est une des chevilles ouvrières principales à la cuisine…
Enfin, s’il n’a pas reçu de médaille, Lucien Locht, ancien baryton, devenu fidèle accompagnateur derrière le drapeau, a été honoré pour 70 ans à la St-Joseph. Félicitations.

(Un article de L’Avenir-Le Jour du jeudi 26 janvier 2017)

Un festival de chœurs d’hommes

capture-decran-2016-09-21-a-08-13-04

La Royale Malmédienne est le nom d’une formation vocale 100 % masculine. Dans la région de Malmedy on connaît bien cette chorale qui se produit un peu partout, passant d’un répertoire classique à des morceaux plus contemporains. Cette année, la Royale Malmédienne fête ses 150 ans.

À l’occasion de cet anniversaire plusieurs événements sont orga- nisés dont, en point d’orgue, le Festival Européen des Choeurs d’Hommes. Celui-ci se tiendra ce samedi 24 septembre dans 4 lieux emblématiques de Malmedy : le Malmundarium, la cha- pelle des Capucins, l’église pro- testante et la cathédrale. 10 chorales masculines s’y produiront dont deux françaises ; les Chantres d’Ain et les Voix de l’Est ; une italienne ; la Martinella ; une suisse ; les Artilleurs de la Glâne et une écossaise ; Linlightgow RFC Male Voice Choir. Les 5 autres formations sont issues de la région de Malmedy, Recht, Stavelot, Eupen et Liège.

L’accès à tous ces concerts sera totalement gratuit pour les spectateurs. En parallèle à ce festival d’un jour, une exposition retraçant 150 ans de chant chorale sera visible jusqu’à la mi-novembre au Malmundarium sous le nom “Au Chœur de l’histoire”.

Plus d’infos sur www.malmedienne.be

(LA MEUSE VERVIERS du 21 septembre 2016)

Un nouveau président à l’Écho de la Warche

capture-decran-2016-09-18-a-16-12-58

Steve Metzmacher a accepté de devenir le nouveau président de l’Echo de la Warche.
Il parle de ses motivations et projets.
« La fanfare me tient à cœur », précise Steve Metzmacher qui est le nouveau président de l’Écho. « J’y ai rencontré Corinne Gavage mon épouse lorsque nous y étions tous les deux musiciens, elle au saxophone et moi au tuba ». Marié, papa de Lise et de Henri, vétérinaire, Steve doit poser des choix familiaux et professionnels et il fait une pause musicale.
« Lorsque Rolf Heiners, le trésorier et le vice-président de la société est venu me proposer la présidence, j’ai réfléchi quelques jours puis j’ai décidé, avec le soutien de mon épouse, de franchir le pas. J’ai également repris le tuba car j’apprécie beaucoup l’ambiance de la fanfare, le fait de promouvoir la culture et de favoriser les échanges entre les générations. Je souhaite que la société continue à bien se porter, je voudrais favoriser l’évolution musicale des jeunes et faire en sorte qu’elle se passe en symbiose avec nos musiciens les plus expérimentés. En tant que président, garder le cap et de la rigueur dans le travail, monter en puissance dans les morceaux à présenter au public comptent parmi mes objectifs. Pour moi, la vie associative est un projet qui va au-delà de la musique, c’est un ciment entre les personnes. »
Avec un comité de 13 membres composé d’une moitié de jeunes très motivés, le président est bien entouré. « Le comité est en adéquation avec la fanfare. Anne Delhasse, qui a été la in présidente de l’Echo reste très disponible et très dévouée. Elle m’a transmis le témoin dans d’excellentes conditions. Je peux commencer de manière sereine et je me réjouis de vivre notre prochain rendez-vous avec les Malmédiens, notre concert qui aura lieu le 19 novembre à la salle de la Fraternité. »

D.N. (Journal « L’Avenir »)