Archives de l’auteur : admin

My funny Valentine

Sous la direction musicale de Els Crommen, «  My funny Valentine » sera le fil rouge de notre soirée. Il s’agit donc d’une variation sur le thème de l’Amour avec un grand A, décliné au gré des saisons de la vie et …de la voix bien entendu !

Pour l’occasion, nous serons accompagnés par 2 jeunes solistes talentueux de la région, Clara Legros et Jordan Stoffels, ainsi que notre complice de toujours, Gérard Westphal au piano.

Nous serions dès lors très honorés de vous compter parmi nos invités pour partager ce moment de musique en votre compagnie !

Pour des raisons d’organisation, nous vous proposons de réserver votre place  (10€ en prévente –  12€ sur place)  le 30/4  auprès de notre trésorière Corinne Paquay au 0496/43 71 88 ou par mail à l’adresse info@albanova.be .

Concert de printemps de l’Orphie

C’est le samedi 6 Mai 2017 à partir de 18h30 à l’Atrium Saint-Remacle de Stavelot, que l’Orphée présentera son concert de printemps.

Nous profiterons de ce concert ,où nous passerons en revue nos morceaux d’animation de ces 5 dernières années, pour enregistrer un nouveau CD live ! De quoi raviver quelques bons souvenirs tout en mettant à jour notre « ancien » CD (toujours en vente) !

Après vous avoir mis en tête quelques tubes incontournables, la traditionnelle barbecue party pourra commencer afin de poursuivre la soirée dans une ambiance chaleureuse.

Entrée gratuite et ambiance des grands jours, nous avons tout mis en oeuvre pour que vous puissiez passer la soirée la plus agréable possible en notre compagnie !


Concert à 18h30 et barbecue à partir de 19h30 – 20h00 (Réservation obligatoire au 0475/76.49.64, orphee.stavelot@gmail.com, ou via notre page Facebook)

BBQ 1 viande 8€ / 2 viandes 11€

Les inscriptions à l’Académie « Les sens de la voix » sont ouvertes !

L’Académie de direction de choeur aura lieu du 8 au 14 juillet 2017 au Conservatoire d’Aix-les-Bains. Cette édition sera axée sur la valeur du geste, sur la figure vibrante du geste, sur la poétique et la beauté du geste.

Durant une semaine, sous la direction artistique de Nicole Corti, et avec la participation du musicien Thierry De Mey, vous pourrez approfondir votre savoir-faire et votre savoir-être comme chef autour d’un répertoire original croisant les époques, les styles, les genres.

Les dossiers d’inscription sont à envoyer à la CMF avant le 26 mai 2017.

Pour plus d’informations et pour vous inscrire, rendez-vous sur le site de la CMF.

Vous pouvez également remplir directement le formulaire d’inscription.

A vos pupitres ! 

Marine Walsh-Foucaud
Chargée des projets culturels de la CMF

Déjeuner & Brunch Pascal à Montzen le lundi 17 avril

Déjeuner & Brunch Pascal à Montzen le 17 avril – Invitation à tous !

La Royale Harmonie Ste Cécile de Montzen organise son Déjeuner et Brunch Pascal ce lundi 17 avril. Profitez-en pour visiter notre grande exposition photos et souvenirs de l’harmonie Ste Cécile !

Infos pratiques :

  •        Déjeuner de 7h30 à 10h30
  •        Brunch à partir de 11h00
  •        Réservation souhaitée chez Roland London (0495 62 42 25 ou london-collings@skynet.be)
  •       Prix : adulte 10 EUR, enfant 5 EUR.

Amitié franco-belge autour de la mandoline

Ces 20 et 21 mai 2017, le Cercle royal des Mandolinistes de Malmedy accueillera l’orchestre à plectres de Nancy « A Cordes et à Cris » pour deux concerts exceptionnels à Malmedy et à Liège.

Depuis 2015, date de la création de l’orchestre nancéien, une relation forte s’est créée entre les deux ensembles. En 2016, les musiciens malmédiens ont participé au premier concert d’A Cordes et à Cris, lors d’une manifestation dédiée à l’Europe dans l’historique mairie de Nancy.

Depuis les orchestres restent en contact et ont décidé de s’inviter mutuellement. Cette année, l’orchestre français fort d’une vingtaine de musiciens, placé sous la baguette d’Eric Jeanmichel, est l’invité du CRMM.

Lors de deux concerts, rejoints par des musiciens de l’ensemble à plectres de Nassogne, les orchestres s’uniront pour jouer ensemble les mêmes partitions. Un moment exceptionnel dans notre région d’entendre autant de mandolines sur la même scène et dans un même élan musical. Tour à tour, les deux orchestres se produiront seuls dans leur répertoire de prédilection.

Du rock avec Queen ou encore Led Zeppelin, de la chanson française, de la bossa nova, de la rumba, du tango… bien des styles différents seront joués par le Cercle royal des Mandolinistes de Malmedy (dir. : Marc Legros) et « A Cordes et à Cris » de Nancy (dir. : Eric Jeanmichel).

Les rendez-vous :

  • 20 mai à 19h30 en la Chapelle des Capucins à Malmedy
  • 21 mai à 15h30 au Temple protestant, Quai Marcellis à Liège.

L’entrée est gratuite à ces deux concerts, soutenus par le service « Culture » de la Province de Liège.

Informations : www.mandoline.be

MORESNET : 1 Concert, 2 Invités, 3 Communautés

Le samedi 6 mai à 19h30, en la salle « Le Viaduc », la Royale Harmonie de Moresnet vous invite à embarquer pour un voyage en belgitude. Avec « Belgium : 3 communautés en fanfare », nous partirons à la découverte de 3 sociétés issues de notre paysage musical.

En chemin, vous aurez l’occasion d’apprécier le répertoire de notre société, la « Royale Harmonie de Moresnet », mais également de sillonner la frontière orientale de notre pays en découvrant la « Königliche Musikgesellschaft Edelweiss » originaire de Crombach près de St. Vith. Enfin, la « Fanfare De Gouden Lier » provenant de Flandres, et de Beerzel en particulier, complétera l’offre musicale variée autour d’un programme de qualité !

Du hautbois au tuba, de la flûte traversière au trombone, en passant par le saxophone et le cor, ce sont plus de 100 musiciens qui se produiront sous la baguette de Yannick Plumacher, Erni Gangolf et Pascal Ots !

Grâce à la magie de la musique, ne manquez pas ce voyage linguistique étonnant et totalement gratuit !

Informations complémentaires : 087/89.03.87 (M. Colin, président) – site

 

Concert de l’Harmonie Royale Saint-Martin des Fourons

L’Harmonie Royale « Saint-Martin » des Fourons vous invite à participer à son

« Concert Annuel de Printemps »

qu’elle organise le samedi  25 mars  à  20 heures  en la Salle de l’Harmonie.

Avec, au programme :

  •        Le grand classique Disney  « La Belle au Bois Dormant » ;
  •        Marie-Noëlle KURVERS, à la clarinette, dans « Aphrodite » ;
  •        Marjorie HOUBBEN, au chant, dans une mélodie parisienne ;
  •        Les grands airs des « Golden Sixties » ;
  •        Les plus grands succès de  Stromae et de Michel Sardou !

Et bien d’autres choses encore … Bref, rien que du bon !

Le prix d’entrée est fixé à 8 €.  Nous vous rappelons qu’il s’agit du seul concert pour lequel il n’y a pas de places numérotées.  L’ouverture des portes aura lieu à 19 heures.

12 membres recevront diverses décorations de l’APSAM !

Jean-Noël, 31 ans, veut remettre l’accordéon au goût du jour

Le président de la Royale Amicale des Accordéonistes Dolhaintois nous a raconté les préjugés dont souffre son instrument de prédilection. Il propose un concert où les classiques de l’accordéon se mêleront à des musiques plus actuelles.

L’accordéon ne connaissant plus son « heure de gloire », explique ce jeune homme de 31 ans, il faut sans cesse trouver de « nouvelles astuces » pour que cette société « certes atypique, mais intéressante culturellement » puisse continuer à vivre.

60 ans d’histoire

La Royale Amicale des Accordéonistes Dolhaintois a été créée en 1956 par Joseph de Jardin. À l’origine, ce professeur d’accordéon avait rassemblé ses étudiants pour donner un seul concert. 60 ans après, l’histoire se poursuit sans son initiateur, décédé il y a 10 ans. Jean-Noël, qui a rejoint l’amicale à l’âge de 12 ans, en a repris la présidence il y a deux ans.

La société compte actuellement 20, 25 musiciens, de 22 à plus de 80 ans. Seuls 8 d’entre eux ont moins de 40 ans. « Avant on tournait autour d’une quarantaine de musiciens », se souvient Jean-Noël.

L’accordéon, c’est plus que le valse musette

La Royale Amicale des Accordéonistes Dolhaintois a de plus en plus de mal à exister, en dépit de son affiliation à l’APSAM, l’Association pour le Promotion des Sociétés d’Art Musical, qui regroupe ce type de sociétés musicales amateur dans la province de Liège.

Jean-Marie Xhonneux, président de APSAM, regrette que l’accordéon soit victime de son image vieillotte : « C’est un instrument qui subit des préjugés parce qu’on le relègue au musette, ou on considère que c’est dépassé. La moyenne d’âge des musiciens étant élevée, ces ensembles disparaissent naturellement. Il n’y a pas assez de jeunes qui ont envie de s’investir là-dedans. »

La Royale Amicale des Accordéonistes Dolhaintois survit malgré les difficultés

La mort de Joseph de Jardin, le fondateur de la Royale Amicale des Accordéonistes Dolhaintois fut évidemment un coup dur. Ce passionné de musique a dirigé l’amicale pendant 50 ans. Il écrivait lui-même les arrangements spécifiquement pour les accordéonistes. Une compétence qui se fait de plus en plus rare, estime Jean-Noël. « C’est un travail de fourmi. Il faut avoir l’envie et les capacités », explique-t-il. Aujourd’hui, il commande généralement les partitions sur internet.

Si la Royale Amicale des Accordéonistes a tendance à décliner, c’est aussi pour des raisons économiques, affirme Jean-Noël. La société n’a pas beaucoup de frais, mais il faut bien les payer, explique le président qui cite pêle-mêle : le paiement de droits à la SABAM, le déplacement du matériel pour les concerts, l’achat de partition, l’affiliation à l’APSAM…

« Je pense que c’est aussi le cas des autres sociétés musicales, des harmonies, des fanfares qui sont dans des contextes de plus en plus difficiles », juge le président de l’amicale. « Les sociétés ont toujours plus de difficulté à faire rentrer de l’argent dans les caisses », poursuit-il. Jean-Noël évoque le cas d’une troupe d’accordéonistes de Malmedy qui a disparu.

Si des sociétés musicales ont disparu, ce type d’activité retrouve un certain attrait

Le président de l’APSAM regrette la disparition d’une quinzaine de sociétés musicales ces quinze dernières années. Mais il ne pense pas que la cause soit économique. Elle serait plutôt liée à « une baisse générale de la pratique instrumentale en amateur dans les années 80, 90 », dont la raison est « complexe ». Il évoque la « multiplication des activités de loisirs », au détriment de la musique. De plus, les médias n’attachent plus beaucoup d’importance à ces pratiques culturelles, estime-t-il, alors qu’il y a une quarantaine d’année, « il y avait systématiquement un compte rendu dans le journal local avec un petite critique du concert ».

Néanmoins, les sociétés musicales (fanfares, harmonies, ensembles et orchestres…) semblent retrouver du dynamisme ces dernières années. « Il y a peut-être une prise de conscience, les gens cherchent à retrouver une pratique collective, une convivialité et ne pas rester seul devant internet », note le président de l’APSAM.

Jean-Marie Xhonneux évoque le cas d’un ensemble de mandolines, confronté aux mêmes problèmes que la Royale Amicale des Accordéonistes Dolhaintois. « Ils ont trouvé la parade en organisant des concerts avec d’autres musiciens, comme des ensemble vocaux », explique-t-il. Pour attirer un nouveau public, Jean-Noël et sa troupe tentent aussi de nouvelles choses, en jouant notamment des musiques plus modernes : du disco, du rock ou de la pop.

2 décorations de l’APSAM et 3 médailles de l’Académie

De g. à dr.: Sandrina Renkens, Lionel Vandenhove, Myriam Renkens, Gaëlle Renkens, Benoît Houbiers et Marie Houbiers (photo: Paula)

Ce samedi a eu lieu le concert de l’Harmonie Sainte-Geneviève, sous la direction de Raphael Macaluso.
Cinq musiciens de l’harmonie rémersdaeloise ont été mis à l’honneur à cette occasion.
Plus d’informations en suivant ce lien.